Un stage sur les dynamiques locales, régionales et nationales en faveur des PAT

A l’occasion de la fin de la saison 1 (2015 – 2018) du RnPAT et en vue de préparer la saison 2 (2018 – 2021), Terres en villes a réalisé une étude sur les dynamiques locales, régionales et nationales en faveur des Projets Alimentaires Territoriaux (PAT). Cette étude a été réalisée entre janvier et juin 2018, dans le cadre du stage de fin d’études d’Audrey Boyer.

Cette étude a consisté à identifier les principaux besoins des porteurs de PAT, à étudier les dynamiques en faveur des PAT à l’échelle des territoires régionaux, ainsi qu’à appréhender les rapports qu’entretiennent les différentes institutions impliquées dans ces projets avec le RnPAT.

Les objectifs de cette étude sont multiples. Tout d’abord, il s’agit de mieux cerner les besoins des acteurs des PAT, que ce soit les porteurs de projet ou bien les structures qui les accompagnent. Puis, cette étude permet d’apporter un éclairage particulier concernant les relations qui sont entretenues à l’échelon régional entre les différents acteurs qui gravitent autour de la thématique des projets alimentaires territoriaux, mais également entre le réseau national des PAT et l’échelon régional. Ainsi, un des principaux objectifs est d’orienter l’évolution du RnPAT ainsi que ses relations avec l’échelon régional. De fait, à la fin de ce rapport, des préconisations sont formulées concernant le(s) scénario(s) à privilégier afin d’accompagner au mieux les projets alimentaires territoriaux. Il faut également mentionner le fait que la première partie de l’étude1 a permis d’orienter le programme du RnPAT ainsi que la réponse au 2e appel à projet MCDR pour la période 2018-2020.

L’accompagnement des PAT au niveau régional et national :

Avec le soutien financier de :